Forum public du ClubNaturiste.net

Ce forum, créé le 28 décembre 2005, est ouvert à tous...
Le Club Naturiste prône un naturisme familial, convivial, en harmonie avec la nature, et dans le respect de chacun.
___________________________________
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Champion de l'éthanol, le Brésil veut faire des émules...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lola
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 93
Age : 37
Ville : Marseille, en Provence - France
naturiste depuis : l'enfance
Loisirs : escalade, randonnues, ouebmasteringe, ski...
Date d'inscription : 28/12/2005

MessageSujet: Champion de l'éthanol, le Brésil veut faire des émules...   Dim 09 Avr 2006, 22:18

Sao Paulo - AFP - 08-04-06

Premier pays au monde à avoir imposé l'éthanol à base de canne à sucre
comme alternative à l'essence, le Brésil veut faire des émules en
Amérique latine et ailleurs afin de créer un grand marché pour les biocarburants.

"Nous ne serons pas l'Arabie saoudite de l'éthanol", a récemment
déclaré Eduardo Pereira de Carvalho, président de l'union de la filière canne à sucre UNICA.
"Nous ne prétendons pas être le seul fournisseur et
producteur au monde", a-t-il souligné.

"Le Brésil est prêt à partager sa technologie" en matière d'éthanol
comme de biodiesel produit à partir d'oléagineux, a de son côté déclaré
jeudi le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva à l'occasion du
Forum économique mondial sur l'Amérique latine.

Comme l'éthanol, "le biodiesel est un projet que nous voulons pour
l'Amérique latine et l'Afrique", a-t-il dit.

Le Brésil, principal producteur d'alcool à base de canne à sucre est le
premier pays à avoir implanté depuis trois ans avec succès la
technologie "flex fuel" permettant aux voitures de rouler indifféremment à
l'essence, additionnée de 20% d'alcool, ou à l'éthanol pur. Plus de 70% des
voitures immatriculées actuellement au Brésil sont équipées de moteurs bi-carburant.

Anthony Wayne, secrétaire d'Etat adjoint américain pour les affaires
économiques, a souligné que les Etats-Unis, autre grand producteur
d'alcool, "regardent les biocarburants avec un oeil neuf", lors d'un débat
jeudi dans le cadre du Forum.

"Nous sommes engagés dans un programme de diversification des sources
d'énergie" afin de diminuer la dépendance vis-à-vis du pétrole importé, a souligné M. Wayne.

Signe de cet intérêt, une mission de sénateurs américains est arrivée
vendredi au Brésil pour étudier le programme brésilien de bioéthanol.

"Il existe un large champ pour le dialogue et la coopération avec le
Brésil", selon M. Wayne. Des propos auxquels l'ambassadeur du Brésil aux
Etats-Unis Roberto Abdenur a fait écho, en soulignant les possibilités de partenariat.

M. Abdenur a toutefois appelé les Etats-Unis, qui selon lui vont
"connaître une pénurie d'éthanol", à abaisser leurs taxes à l'importation.
En 2005, le Brésil a exporté pour 77,462 millions de dollars d'alcool vers les Etat-Unis.

De son côté le ministre de l'Industrie Luiz Fernando Furlan a récemment
reçu une délégation de Californie, qui étudie la possibilité de porter
de 5,6% à 10% la part de l'alcool dans l'essence, et explore avec
l'Afrique du Sud les possibilités de coopération afin de développer les biocarburants en Afrique.

Pour Henry Joseph, directeur de l'Association des constructeurs
automobiles brésiliens (ANFAVEA), "dans les prochaines décennies l'éthanol sera utilisé dans de nombreux pays".
Il prévoit aussi un avenir prometteur à l'alcool à base de lignocellulose (bois) lorsque la recherche aura abouti.

Toutefois, selon Jed Bailey du consultant américain Cambridge Energy
Research Associates, le pétrole ne va pas disparaître. "Il y aura un
changement progressif
au fur et à mesure que de nouvelles sources d'énergie entreront dans le modèle énergétique", a-t-il estimé.

Les biocarburants peuvent selon lui occuper une "niche" dans le secteur
des transports, notamment en Amérique centrale.

José Goldemberg, secrétaire à l'environnement du l'Etat de Sao Paulo,
pense au contraire que "le remplacement de l'essence par l'éthanol peut être atteint".

Pour que la part de l'éthanol dans l'essence passe de 2% à 10% dans le
monde, il suffirait selon lui de planter neuf millions d'hectares en
canne à sucre, en plus des 20 millions existant.

L'UNICA considère de son côté que le Brésil dispose de suffisamment de
terres arables pour répondre à la demande. La superficie plantée en
canne à sucre s'élève à 5,5 millions d'hectares. Selon M. de Carvalho, 100
à 150 millions d'hectares sont disponibles au Brésil pour planter la
canne à sucre sans irrigation et sans abattre un seul arbre, notamment
sur d'anciens pâturages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ClubNaturiste.net
 
Champion de l'éthanol, le Brésil veut faire des émules...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA SAGA DE BJÖRN CHAMPION DES GENS DE HÍTARDALR
» BRIAN JOUBERT Patineur/ CHAMPION d'EUROPE 2007/VARSOVIE
» SP98, avec éthanol or not ?????
» vend jantes champion du monde
» Un Champion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum public du ClubNaturiste.net :: 

Chic planè-è-èè-èèète... dansons dessus, wo wo woooo...

 :: Planète bleue...
-
Sauter vers: